26.3.12

On repart la machine

Lundi. Savoir rendre cette journée inspirante a toujours été un défi pour moi. Commençons donc avec 3 choses qui me réjouissent, des plantes, un projet de décoration et un congé de Pâques qui s'en vient à grands pas. Ce charmant centre de table est fait de coquilles d'oeufs, d'un peu de terre et d'un assortiments de plantes succulentes. Simple et charmant.






{source via }


24.3.12

Ha pis... bon week-end

Les choses reviennent peu à peu à la normale. La température, le rythme des projets au boulot, des vacances à l'horizon, la vie quoi.  Toute cette chaleur, ça donne néanmoins envie de voir du vert, des fleurs, des couleurs. C'est là-dessus qu'on se laisse pour le week-end.







{ via 1 2 3 4 5 }

21.3.12

Un splash estival

Comme un coup de baguette magique l'été nous tombe dessus aujourd'hui, pour une journée, le temps de faire sa marque au livre des records. Triste ou pas, on ne peut passer à côté. Alors passons à la question existentielle est-il vraiment décent de sortir des sandales le 21 mars ?! À suivre dans les rues.




20.3.12

Célébrons c'est le printemps

Aujourd'hui c'est le printemps. Quoi de plus festif que l'ensemble de l'oeuvre de Confetti system comme sujet. J'ai toujours adoré leur utilisation de papier brillant pour créer des guirlandes colorées et très stylées. Ce que je ne savais pas, c'est qu'ils sont très en demande : vitrine de JC Crew, habillage d'une salle pour une soirée bénéfice de l'American Ballet Theatre, création de pinatas exclusive à Bergdrof Goodman, et j'en passe. La créativité et l'imagination débridée de Nicholas Andersen et Julie Ho les mènent aux quatre coins du monde, pour exprimer un besoin simple ou très élaboré. Allez joyeux printemps tout le monde ! xx












19.3.12

Bon lundi

Avec un dimanche aussi radieux et chaud hier, il fait plus que plaisir de vivre cette dernière journée d'hiver aujourd'hui. Demain, le printemps-pour-vrai. Cette période de l'année m'inspire profondément et me rappelle que j'ai des rêves, des envies et que j'ai à nouveau l'énergie pour les réaliser. 




{ via }

18.3.12

Un dimanche à la montagne

Non, mais quel dimanche irréel. On sort le vélo et direction Mont-Royal. C'est l'été ou c'est l'hiver ? On met nos bottes ou nos gougounes ? En tout cas, ça grouille de monde et c'est joyeux. L'air est chaud, mais on est tempéré par la fraîcheur des bancs de neige qui fondent allègrement. Et en haut, s'il n'y avait pas de crème solaire dans votre sac, c'est un coup de soleil assuré ! Illustre exemple du réchauffement de la planète. C'est pas parce que c'est bon que c'est sain. Oh well, on ne peut s'empêcher d'être inconsciemment heureux.












17.3.12

14.3.12

Embillons-nous

S'il y a un truc que j'aime et que je vois sur quelques blogues, c'est bien l'usage de grosses billes de bois dans la maison. À agencer de façon brute, directement sur le grain du bois, ou à peindre. Un monde de possibilités !






{ via 1 2 3 4 5 }

13.3.12

HOMA

Lumière du printemps captée en allant faire des courses dans mon quartier, que j'aime de plus en plus.


12.3.12

Ménage de printemps - part 1

Avec ce temps printannesque, vient également une envie de neuf, de propre. Mon congélateur est plein, mon frigo aussi, sans compter mon armoire de cuisine, qui regorge déborde de tous les ingrédients secs que j'achète de façon compulsive... au cas où je manquerais de ceci, où juste interpellée par la beauté du nom de l'ingrédient comme dans baie de genèvrier. Je n'en ai pas besoin, mais je sais que si un jour je veux faire du thé chaï, j'en aurai sous la main. Elle est tellement pleine que j'ai commencé à stocker des ingrédients sur le dessus. Bref, un ménage dans mes pots s'impose, le tri des ingrédients périmés, les 7 grains de maïs et 3 figues séchées oubliées vont me faire également gagner un peu de place. But recherché !

Y'a rien comme de tomber sur un projet stimulant pour vous motiver à démarrer un projet moins tentant. Mon stimuli ? Le voici, un charmant tutoriel pour enjoliver vos pots de vitre. Parce qu'avec mes 3-4 sortes de farine et de sucre, ça aide à être plus efficace et à ne pas se tromper en faisant des recettes. Comme dans, ah shit, j'ai pris de la farine à pain au lieu de la farine à patisserie :) Inspirant non ? Merci à Christine du blogue Painted Hive d'avoir partagé ce billet.







11.3.12

Non, mais il faut-tu assez beau ?

Hello sun. Bonjour printemps. Magnifique soleil, tu nous fait du bien.
Chaises Roxö
parfaites pour les circonstances. 




8.3.12

Vibrations

Je suis allée hier soir à l'expo sur Valérie Blass, Ghada Amer et Wangechi Wudu au MAC. L'audace est au rendez-vous avec trois artistes au propos percutant, énigmatique et étonnant. Avec des oeuvres qui amusent - le génie d'assemblage de Blass, qui fascinent - les collages tribal de Wudu et son impressionnante Moth Girls disposée sur 3 murs, et la première pièce qui ouvre l'expo, un espace ovale dans lequel il faut rentrer en traversant un rideau de rubans qui partent du plafond, l'enthousiasme est suscité dès les premiers instants.

Mon coup de coeur revient à Ghada Amer, artiste égyptienne qui défend et mets les femmes en scène. Autant l'esthétisme de ses oeuvres frappe autant il juxtapose un discours plus revendicateur sur la 
soumission de la femme à la tyrannie de la vie domestique, la célébration de la sexualité féminine et le plaisir, l'incompréhensibilité de l'amour et une quête globale de la beauté formelle. Le sous-texte ? Des femmes issues du monde la pornographie dans des poses affriolantes apparaissent en filigrane, et elles sont couvertes de broderies, de couleurs et des gros imprimés comme une tapisserie, ce qui prolonge l'observation d'une oeuvre et stimule le jeu pour dénicher ces corps, ces femmes, parfois bien dissimulées et d'autres fois "in your face.

Elle a tellement fait vibré mes racines, que c'est à elle et toutes les femmes égyptiennes que je dédie cette journée toute spéciale de la femme.
Roses for a grey winter, 2010

Paradise Girls - RFGA, 2010



Orange dreams, 2007


{ images via }


6.3.12

Quintessence de la perfection

Nous sommes chez Silje Aune Eriksen, jeune designer de céramique norvégienne, qui a ma foi, un goût frais et exquis. Le bois, le blanc, le noir et des accents fluo, c'est tout ce que ça prend pour exprimer le classique et le modernisme. J'aime chacun des petits détails de son appartement. Chacun.